DURETÉ DE L’EAU + CHAUFFE-EAU :

Ce qu’il faut savoir

Dure, douce, équilibrée : saviez-vous que la dureté de l’eau de votre foyer influence la durée de vie de votre chauffe-eau ? Découvrez comment le préserver et bénéficier d’une eau de qualité pour tous vos usages domestiques !

C’est quoi, la dureté de l’eau ?

La dureté de l’eau mesure sa concentration en sels minéraux, principalement calcium et magnésium. Elle résulte du contact de l’eau avec diverses formations rocheuses lors de son infiltration dans le sol et varie selon la région où votre eau a été récoltée avant d’être traitée et acheminée jusqu’à chez vous.

Une eau chargée en calcium et magnésium est dite dure. À l’inverse, une eau qui en contient peu est dite douce.

Au Canada, la dureté de l’eau se mesure en mg/L de CaCO3 (appellation chimique du carbonate de calcium, qui peut se transformer en calcaire) ou en grains par gallon (gpg).
– Une eau équilibrée contient entre 60 et 120 mg de CaCO3 par litre ou 1,1 à 7 gpg.
– Une eau dure contient plus de 180 mg de CaCO3 par litre ou 7 gpg.
– Une eau trop dure et inadaptée aux usages domestiques contient plus de 500 mg de CaC03 ou 10,5 gpg.
– Une eau douce contient entre 0 et 60 mg de CaCO3 par litre ou 0 à 1 gmg.


Eau dure, eau douce : quelles conséquences ?

L’eau dure contient beaucoup de calcium, aussi appelé calcaire. Le calcaire n’est pas nocif pour la santé mais il risque, sous l’effet de la chaleur, de s’agglomérer et de former du tartre.

À long terme, le tartre bouche vos canalisations et encrasse votre chauffe-eau et vos électroménagers. Ces dommages peuvent se répercuter sur votre facture d’électricité car l’entartrage des résistances électriques, celle de votre bouilloire par exemple, augmente leur consommation d’énergie.

Enfin, une eau trop concentrée en calcaire a tendance à assécher la peau et rend le linge rêche.

L’eau douce contient des particules agressives (chlorures, sulfates, nitrates) pour vos canalisations. Son action corrosive attaque les matériaux qui les composent :  plomb, zinc ou cuivre. Ces métaux risquent non seulement de rouiller et de se percer, mais aussi de s’effriter dans l’eau que vous consommez.

De plus, l’eau douce est riche en sodium, ce qui la rend déconseillée aux femmes enceintes et des personnes sujettes à l’hypertension ou aux troubles cardiaques.

Au final, une eau de dureté équilibrée assure une double protection contre l’entartrage et la corrosion de vos canalisations et sa légère concentration en minéraux s’avère idéale pour la santé.


Comment connaître la dureté de l’eau de mon foyer ?

Il y a plusieurs façons de connaître la dureté de votre eau :

– Testez-la vous-même à l’aide d’un kit d’analyse de l’eau (vendu en ligne ou dans les magasins de bricolage, piscines et aquariums) dont les bandelettes réactives se colorent selon la dureté de l’eau testée.

– Demandez-la directement à votre fournisseur d’eau ou à votre municipalité.

– Faites-la analyser en laboratoire.

– Cherchez-la sur internet. Un bulletin municipal, un article de presse ou une enquête menée par une association de qualité de l’eau s’est peut-être déjà penché sur la question !

À titre d’exemple, référez-vous à l’annexe pour consulter une liste qui recense la dureté de l’eau d’une soixantaine de municipalités au Québec.


Quel est l’impact de la dureté de l’eau sur mon chauffe-eau ?

Une eau trop dure entartre la tuyauterie reliée à votre chauffe-eau.

Une eau trop douce attaque la cuve de votre chauffe-eau qui risque de rouiller et de percer.

Une eau équilibrée dépose progressivement une légère couche de calcaire sur les parois de votre chauffe-eau, ce qui le protège de la corrosion sans l’entartrer. C’est l’option idéale pour préserver votre chauffe-eau le plus longtemps possible.

« Au Québec, la majorité des municipalités assurent une dureté de l’eau équilibrée, explique André Auger, plombier indépendant. Il n’y a donc pas de raisons de s’alarmer. Cependant, on peut toujours optimiser la dureté de son eau et faire économiser quelques années à son chauffe-eau. »


Que puis-je faire pour protéger mon chauffe-eau ?

Il est nécessaire de tester la dureté de votre eau avant d’envisager l’installation d’un dispositif pour protéger votre chauffe-eau.

Si votre eau est déjà équilibrée, il est inutile de chercher à l’adoucir, vous risqueriez de la rendre corrosive.

Il est improbable que votre eau soit trop douce, à moins que vous n’utilisiez un adoucisseur réglé trop fort ou qu’elle ait été surtraitée. Dans ce cas, vous devez le signaler à votre fournisseur d’eau.

Différents systèmes qui permettent de protéger votre chauffe-eau de l’entartrage :

– Un polariseur de particules créé un champ magnétique qui les empêche de s’accrocher aux parois, raccords et jointures de votre chauffe-eau.
– Un système de traitement d’eau placé à l’entrée de votre chauffe-eau en élimine l’excès de calcaire. Cette installation, contrairement à un adoucisseur d’eau centralisé, permet de n’adoucir que l’eau qui transite par votre chauffe-eau et de garder un approvisionnement en eau froide non-traitée, meilleure à la consommation.
– Le réglage de votre chauffe-eau à un maximum de 60°C limite les risques de formation du tartre.

Obtenez un prix
en 60 secondes

Chauffe-eau

Entrez le code postal de la propriété pour vérifier la disponibilité de nos services

Nos conseillers sont disponible 24 h/7 J pour les réparations et les urgences.

1 877 353-0077
Ou envoyez nous un message